Ils sont 4 pour relever le challenge du mariage entre musique urbaine et jazz : Sly Johnson est une figure incontournable du hiphop en France, ancien membre du collectif Saïan Supa Crew connu sous le nom de Sly the Mic Buddah ; André Ceccarelli, batteur dont la réputation n’est plus à faire, collabore avec enthousiasme avec de plus jeunes musiciens ; le claviériste Laurent de Wilde, artiste de l’année aux victoires du jazz 2018, est constamment à l’affut de projets novateurs ; enfin, la basse est tenue par Fifi Chayeb dont le groove et la sonorité uniques ont accompagné tous les plus grands, de Michel Legrand à didier Lockwood, en passant par Billy Cobham.
Flows efficaces, harmonies maîtrisées et interprétations impeccables, avec la liberté des notes d’une part et la liberté d’expression d’autre part, le jazz et le hip-hop s’accordent avec une certaine grâce au carrefour d’une rythmique savante et d’une énergie singulière, offrant aux musiciens un champ des possibles sans limites !

 

 

 

 
Le groupe se produira pendant la soirée du Samedi 1 Juin à partir de 22h15 à Tronget (réservation en ligne ici)
Soirée parrainée par le Groupe Chauvin

Composition du groupe :

Sly Johnson : chant, beat-box
André Ceccarelli : batterie
Laurent de Wilde : panio, claviers
Fifi Chayeb : basse