Au sein de l’association Jazz dans le Bocage, nous tenons à encourager la création originale, à soutenir la production et la diffusion des œuvres émergentes. A ce titre, nous proposons régulièrement à de jeunes artistes ou des groupes émergents des outils et des moyens pour qu’ils développent leur projet.

2018-2019

Les contacts étroits avec le parrain du festival ont par ailleurs fait émerger un autre projet qui fera l’objet de temps de résidence en 2018 pour une première lors du festival 2019 : l’expérimentation d’une nouvelle forme croisant vidéo et musique par un travail conjoint entre Magic Malik et le réalisateur Olivier Azam.

2017

La résidence est finalement annulée pour des raisons pratiques.

2016 : CyclesCycles

En 2016 nous avons accueilli le groupe Cycles de Benoît Lugué en résidence à Rocles. Le groupe a travaillé les arrangements des compositions de Benoît Lugué, puis la scène et le son avec son ingénieur Axel Pfirrmann. Ces temps de travail ont permis à Cycles d’affirmer son identité en vue des premiers concerts publics à Paris, au Studio Sextant en janvier et au Sunset en mars.

Ils se sont produit pendant le festival, le 7 mai 2016 à Tronget. Jazz dans le Bocage a porté la candidature de Cycles au sein du dispositif Jazz Migration.

Ce projet a pu être monté avec le concours de la commune de Rocles.

 

2015 : XXElles

Après une année sans festival, l’association redémarre avec une équipe et des projets renouvelés. Rapidement, il semble important de s’engager sur le soutien à la création, en programmant non seulement des artistes émergents et des propositions originales mais aussi en donnant le moyen à des musiciens de travailler leur proposition. En l’occurrence, c’est avec une belle équipe de musiciennes qu’ont lieu les premiers accueils en résidence à Rocles. L’équipe des XXElles vient travailler ses derniers morceaux, met en place plusieurs ateliers avec des primaires et joue à Tronget le 15 mai 2015.