1996

C'est au printemps 1996, lors de l'inauguration du Centre Socioculturel du Montet, que Pierre Luet, maire du Montet, Jean-Marc Dumont, président du Club des Jeunes du Montet-Tronget, Michel Portejoie président du Comité des Fêtes du Montet, Jean-Paul Bardot et Jean-Luc Maronne, lancent l'idée d'organiser un spectacle de musique Jazz.

Sous l'impulsion de Monsieur Luet une réunion a lieu. "Jazz dans le Bocage" naît, et chacun s'emploie à faire avancer le projet.

A partir d'octobre, une série de réunions permet de concrétiser l'entreprise qui nous conduira au 1er février 1997, où, pour la première fois dans le "pays", a lieu une soirée JAZZ dans une ambiance cabaret.

Retour haut de page

1997 Première édition

50 personnes viennent assister au concert du "New Orleans Fiddlers" et du "Léopard Quintet" (formations constituées d'anciens musiciens du Jazz Club Universitaire de Clermont-ferrand et du Jazz Club Moulinois).

Ce soir là, fort tard, avec une salle à peine désemplie d'un public gratifiant d'une "standing ovation" les prestations des musiciens toujours très chauds, le Swing est dans le bocage.

Retour haut de page

1998 La récidive

Devant le succès de cette première et réalisant qu'une attente de manifestations de ce type, est réelle dans le "Pays du Montet", nous décidons de rééditer.

Il faut motiver et répondre à nouveau au public :

- en élargissant le genre musical à plusieurs styles pour diversifier les concerts,

- en améliorant, l'accueil, la sonorisation, la gestion de l'espace,

- en proposant des animations originales, culturelles, mais devant être populaires et de qualité

Rendez-vous est pris le 7 février 1998, une nouvelle fois dans le Centre Socioculturel du Montet. Les organisateurs proposent une soirée avec deux balades musicales inédites dans la région :

- l'une a la couleur du blues facétieux de Jean-Louis Majhun, (mandoline et violon électrifiés) et de Alain Giroud, ( chant et guitare) deux vrais magiciens de la musique.

-l'autre la couleur du swing véloce et jubilatoire de la formation "Just Gigolo Louis Prima Memories" avec ses 7 musiciens qui ont repris l'ensemble des thèmes de Louis Prima.

Les 300 spectateurs présents nous témoignent leur satisfaction et nous engagent à une troisième édition.

Just Gigolos au Montet

Just Gigolos au Montet  Giroud et Majhun au Montet

Giroud et Majhun au Montet  

 

Retour haut de page

1999 Le premier Festival

A partir de ce bilan et pour continuer la tâche et mettre en oeuvre l'édition 1999 il semble nécessaire de se doter d'autres outils.

-L'association loi 1901 "Jazz dans le Bocage " est constituée.

-Des contacts sont pris avec des élus locaux qui se déclarent prêts à nous soutenir pour obtenir certaines aides publiques.

-La création d'un festival de Jazz dans le "Pays du Montet" est décidée. Ainsi, les 13-14-15 mai 1999 plusieurs concerts et animations sont proposés dans différents lieux sous diverses formes :

Le Collège Charlotte Delbo de Tronget accueille une exposition sur le Jazz prêtée par le Centre Athanor de Montluçon et le saxophoniste Daniel HUCK, meilleur musicien de jazz français en 1997 (Prix Django Reinhardt) passionne les élèves par ses connaissances et sa vie conduite au rythme du Jazz.

Le jeudi 13 mai les villages reçoivent différents groupes chargés d'animer des apéro-concerts, un tournoi de foot, des déjeuners et des dîner-concerts. Plus de 300 personnes enthousiastes se restaurent sur des airs de jazz et tous les participants sont favorables pour renouveler ces rencontres.

Le vendredi 14 mai, le Centre Socioculturel du Montet reçoit un cabaret-concert animé par Séverine BOUILHAUD-Quintet (groupe composé de 6 musiciens pour l'occasion) et par le Quartet de Daniel HUCK. La voix chaleureuse de Séverine BOUILHAUD, les qualités du guitariste et du saxophoniste surprennent le public qui leur a réservé un accueil exceptionnel. Daniel HUCK, artiste plein d'humour et saxophoniste extraordinaire fait partager ses interprétations époustouflantes à plus de 300 personnes.

Le samedi 15 mai au Centre d'Elevage de l'Allier, après les scènes ouvertes, après la master classe de Jean-Jacques MILTEAU faisant découvrir l'harmonica à de jeunes élèves, le QUARTET KADORE entre sur scène et emballe la salle avec ses clins d'œil à Django Rheinardt et aux folklores irlandais et balkanique.

Ensuite, Jean-Jacques MILTEAU accompagné du superbe guitariste Manu GALVIN donne un récital d'une très grande qualité. Le public, admiratif des qualités du joueur d'harmonica, est conquis. Là encore, les rappels sont nombreux.

Enfin la flamboyante formation BLACK-CHANTILLY termine la soirée sur des airs de salsas et autres musiques latines ou cubaines. Ces musiques font la joie des danseurs jusqu'au bout de la nuit.

Le pari de transformer ce lieu, consacré en temps ordinaire en lieu de présentation d'animaux, en salle de spectacle est gagné; plus de 600 spectateurs participent à la soirée.

Nous pensons avoir déclenché une belle aventure qui va se prolonger les années suivantes.

Black Chantilly à Meillard

Black Chantilly à Meillard  

Daniel Huck au Montet

Daniel Huck au Montet  

Séverine Bouilhaud au MontetKadoré à Meillard

Kadoré à Meillard

  Milteau à Meillard

Jean-Jacques Milteau à Meillard  

  Manu Galvin à Meillard

Manu Galvin à Meillard

 

Retour haut de page

2000 Le deuxième Festival

Le festival débute le 28 mai grâce au comité des fêtes de Treban qui propose la formation de jazz Crazy Swing pour animer la tète patronale.

Le lundi 29 et le mardi 30 La Campagnie des Musiques à Ouir (en résidence) et Le Quintet à Claques apportent musique et poésie dans toutes les écoles et le collège du pays.

Le mercredi 31 : concerts d'ouverture à la ferme du Point du Jour sur la commune du Theil. Dans le hangar agricole "squatté" trois formations aux écritures actuelles se succèdent : Mam Trio débute avec sa musique où accordéon, percussions et violon nous invitent dans un univers riche de sensibilités, entre fraîcheur des rythmes et troublantes balades. Puis la formation auvergnate Domino donne un concert rayonnant où se mêlent de multiples influences, du traditionnel auvergnat ou tzigane au jazz et au rock. Le public ne résiste guère et la formation répond aux rappels. Enfin la mini fanfare décoiffante qu'est La Campagnie des Musiques à Ouir avec ses trois musiciens hors du commun met le feu (heureusement il commençait à faire frisquet! ). Délire musical avec des chansons aussi populaires que Marinéla, l'Été indien, Sous le ciel de Paris... qu'ils croquent et triturent joyeusement. Technicité, inventivité, improvisations avec des compositions originales qui résonnent encore dans les têtes. Indescriptible! Bravo à Denis Charolles, Christophe Monniot, Rémi Sciuto : ces allumés de la Grande Ourse. (dixit un spectateur).

Campagnie des musiques à ouir au Theil

Le jeudi 1er juin les restaurants partenaires font salle comble en accueillant divers groupes de Jazz : Les Papys Jazzeux à Tronget; Loucine trio à Gipcy et à Rocles; Geoffrey Gilvey à Meillard et Mam trio à Deux-Chaises.

La soirée du vendredi 2 juin au centre socioculturel du Montet connaît un énorme succès. Dans une ambiance torride, dans la salle comme sur la scène, la formation auvergnate Sac à Pulses, les musiciens de Swing Feeling et la chanteuse américaine Tori enflamment les spectateurs. Il faut dire que Tori avec sa voix et un répertoire emprunté aux chants gospels, blues ou negro-spirituals fait que personne ne peut résister à la magie. La soirée se termine en un "boeuf " et "standing ovation" mémorables. Au Montet, ce soir-là a régné une ambiance digne des clubs légendaires de jazz de New York, Kansas City ou de la Nouvelle Orléans.

Swing Feelling au Montet

Swing Feeling

Le samedi 3 juin au Centre d' Élevage de l'Allier à Meillard après les master class, (animées par Patrick Verbeke), les scènes ouvertes, la formation belge Blues Juice Soul Jazz Sextet ouvre la dernière soirée de concerts. Délicieusement funky, le public a la bonne surprise de découvrir un groupe et sa musique qui possède une force de persuasion qui captive des spectateurs pour la plupart profanes mais qui ne se trompent pas en découvrant la qualité des jeunes musiciens, Ils se produiront aussi le dimanche 4 juin lors de la fête patronale de Saint-Sornin. Patrick Verbeke avec son trio donne ensuite un concert tout en complicité. En effet la salle se prête bien aux échanges et une réelle connivence s'installe. La voix et la guitare de Patrick Verbeke, la "pedal steel guitar" de Claude Langlois, l'harmonica de Pascal Mikaelian entretiennent le plaisir avec des refrains repris en coeur. Le pilier du blues français n 'a pas usurpé sa réputation de bluesman surdoué.

La musique: une joie à partager entre musiciens et public? Le groupe de rythm & blues Captain Mercier en fait la démonstration. Donnant toute leur énergie, les 10 musiciens font danser toute l'assistance. Avec leur bonne humeur communicative Captain Mercier et le trio de Patrick Verbeke clôturent ( comme il se doit) par un boeuf, ce 2ème festival!

 

Captain Mercier à Meillard

 

 

L'affiche du festival 2000

(d'après une peinture de Mme Brun)

Domino au Theil

Mam Trio au Theil

Sac à pulses

Tori

Blues Juice Soul Jazz Sextet

Patrick Verbeke, Claude Langlois et Pascal Mikaelian

Au total c'est plus de 2000 personnes petites ou grandes qui ont participé au festival, 60 musiciens et plus d'une centaine de bénévoles. 

Si la presse locale s'est largement fait l'écho de ce festival, les organisateurs ont particulièrement apprécié la couverture télévisuelle assurée par France 3 Auvergne. En effet, au delà des annonces du journal régional, un magazine de trente cinq minutes bâti par l'équipe de Philippe Marmy a été diffusé. Il montrait différents aspects du festival : spectacles, bénévolat, coulisses. Plusieurs formations musicales du bourbonnais ont aussi été présentées.

Reconnu maintenant comme événement d'importance dans notre département, ce festival se doit d'acquérir encore plus de renommée. La volonté des organisateurs est de s'engager fermement dans un développement durable, afin qu'un maximum de gens s'accapare cette manifestation et dispose d'une belle vitrine culturelle pour accompagner d'autres essors touristiques ou économiques.

Aux côtés de la plupart de nos partenaires de l'an passé, cette deuxième édition s'est enrichie de nouveaux soutiens institutionnels, professionnels ou privés.